La nouvelle star saison 6

Site sur la nouvelle star et discussions
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nouvelle Star - Les dessous du prime

Aller en bas 
AuteurMessage
missanne
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 539
Age : 57
Localisation : Hainaut - Belgique
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Nouvelle Star - Les dessous du prime   Dim 1 Juin - 12:40

Impossible d’y échapper. On va tous réserver notre soirée pour suivre la finale de cette émission culte ! Nous nous sommes faufilés en coulisses pour vous dévoiler l’envers du décor… Voici Baltard comme si vous y étiez. Générique.
Paru le 30.05.2008, par Peggy Frey

Tout est calme dans les rues coquettes de Nogent-sur-Marne. Tout ou presque. Comme chaque mercredi à 17 heures, devant le pavillon Baltard, gigantesque structure de verre, c’est déjà la folie : une centaine de jeunes filles ultra-lookées font le pied de grue depuis ce matin, 10 heures. Toutes espèrent faire partie du public de la « Nouvelle Star ». Au même moment, à l’intérieur du pavillon, l’heure est à la « filée », la dernière répétition avant le grand saut. Nous nous sommes glissés dans les coulisses d’un « prime ». Tout, tout, tout, vous saurez tout sur l’envers du décor. Bienvenue dans les entrailles du pavillon Baltard.

À BALTARD, N’ENTRE PAS QUI VEUT
C’est le moins que l’on puisse dire. Fort Knox, à côté, c’est du pipeau. Le pavillon est gardé par vingt-cinq vigiles et quelques chiens. Un peu « too much »? « C’est nécessaire, nous confie l’un des vigiles. Il n’est pas rare que des petits malins essaient d’entrer pendant le “prime” en escaladant les grilles. » Une fois à l’intérieur de la forteresse, c’est la même chanson : le public est gentiment prié de laisser au vestiaire sac à main et téléphone portable. Impossible de passer à travers les mailles du filet : un malabar muni d’un détecteur de métaux vous passe au crible.

LE CHOIX DES CHANSONS
Les élèves ne choisissent pas leur chanson, en tout cas pas tout à fait. Matthieu Grelier, programmateur musical, et Nathalie Dupuy, coach vocal, leur en proposent six. À eux d’en garder deux. À eux aussi de proposer leurs arrangements musicaux à Olivier Schultheis, le chef d’orchestre de l’émission. Et si aucune ne leur plaît? « Ça n’arrive presque jamais, raconte Matthieu. On leur fait remplir un questionnaire au début de l’aventure dans lequel ils notent leurs influences, leurs goûts, leurs inspirations. La vraie difficulté est de trouver des chansons qui collent à leur univers et qui surprennent le public à la fois. C’est un vrai travail d’équipe. »

QUI RELOOKE LES CANDIDATS ?
Grande question car pour certains… c’est la métamorphose. Cédric, par exemple, est passé du look de gendre idéal à celui de rockeur (propret tout de même, ce n’est pas Kurt Cobain non plus, faut pas pousser). Les responsables ? La styliste Johanna Fath et ses deux acolytes, Amélie Thomas et Alexis Arnoult. Toutes les semaines, ils courent les services de presse et les boutiques pour ces petits qui changent parfois trois fois de tenue pendant le “prime”. Les stylistes sont installés dans une sorte de grande loge, véritable caverne d’Ali Baba pour « fashion victims ». Les marques fétiches de Johanna : Bill Tornade, H&M, Eleven, Les Prairies de Paris, Antik Batik, Repetto… et tellement d’autres. Le plus coquet de tous ? « Jules ! Il a essayé toutes les fringues réunies ici. Sa particularité, c’est sa morphologie : il est tout fin. Impossible de trouver sa taille chez les hommes; alors, souvent, je lui mets des costards de fille. J’espère que je ne casse pas un mythe… » Pas de danger !

Pendant l'émission

LE CARRÉ VIP, “THE PLACE TO BE”
C’est l’espace privilège du pavillon. Pour y entrer, il faut montrer patte blanche. Parmi les chanceux, des amis des membres du jury et de la «prod», des people, des anciens élèves et puis des journalistes. Cet espace avec canapés, champagne et petits-fours surplombe la scène. Vus au carré VIP cette année : Émilie Dequenne, Julien Doré et Louise Bourgoin, Ines de la Fressange, Axelle Laffont, Élodie Bouchez, Bertrand Burgalat, Julien Lepers.

PAUSE PUB, RÉCRÉ POUR TOUT LE MONDE
Une envolée de moineaux ! Retouches de maquillage pour Virginie Éfira; Lio, elle, file dans sa loge embrasser ses enfants qui l’accompagnent souvent sur les «prime» ; Philippe Manoeuvre passe un coup de fil ; «Dédé» sort devant le pavillon pour une pause cigarette. Côté candidats, on change de tenue, on fait des vocalises, on répète sa chanson. À quelques minutes de la reprise, le chauffeur de salle refait des siennes : « Quand je me lève, vous applaudissez fort. Et souvenez-vous, ce n’est pas parce vous n’êtes pas d’accord avec le jury que vous devez le huer ! Vous êtes prêts ? APPLAUDISSEZ ! » Et c’est reparti pour un tour.

L’HOMME DE LA SITUATION…
À l’écran, on ne le voit pas. En «backstage», on ne voit que lui. Son nom ? Frédéric Pedraza. Son job ? Producteur de l’émission depuis cinq ans. Le surnommé Fred est partout : il suit les castings de chaque ville, assiste au montage des émissions, bosse avec le réalisateur sur tous les directs, valide les propositions de chansons, valide les tenues des candidats, valide les lumières… Pas de répit. Planté dans son slim, pendant le «prime», il est dans le car de la régie, oreillette à portée de main, prêt à intervenir. « Ce que j’aime, c’est créer l’émotion. Faire le show parfait. Et pour ça, rien ne doit être laissé au hasard. Il faut être juste et jamais lourd ; il faut être décalé, inventif, ingénieux… C’est un boulot énorme. » Fred est pointilleux. Fred est perfectionniste. Il lui arrive de changer des chorégraphies ou des tenues trois heures avant le «prime» parce que « ça ne le fait pas ». Fred est intraitable.

L’HOMME DE LA SITUATION BIS
Olivier est… LE nounou des candidats. Une nounou d’un mètre quatre-vingt-dix au torse poilu et au crâne rasé… Son rôle est capital : il ne quitte pas les candidats d’une semelle. Il vit avec eux à l’hôtel, s’assure qu’ils se couchent tôt, les réveille le matin, a en tête le planning de chacun. « Je dois aussi les rassurer car ils doutent tous. Je les booste, je leur remonte le moral… Je suis un peu le grand frère. Ils sont très unis. Chaque semaine, quand l’un d’entre eux fait son sac, tout l’équilibre du groupe est remis en question. Ils s’en prennent plein la figure, ils sont jeunes, loin de chez eux… Pas toujours facile. » Ceux qui lui donnent du fil à retordre ? « Amandine et Jules ! Je cours après eux tout le temps, ces deux-là sont infoutus d’être prêts à l’heure ! » Voilà qui promet pour la tournée cet été !

ET APRÈS LE “PRIME” ?
Direction la cantine, dans les sous-sols de Baltard. Les candidats retrouvent leurs proches. Ça papote, ça rigole, ça pleure aussi parfois, comme ce jour où Thomas est parti contre toute attente. Pendant que les candidats profitent de ce moment d’intimité, le jury, lui, squatte le carré VIP et donne quelques interviews. Car les règles sont strictes : zéro contact avec les candidats. Il est une heure du matin, le pavillon se vide. Les candidats regagnent leur hôtel du XIVe arrondissement en bonne compagnie… Comme chaque mercredi, leurs parents passeront la nuit avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nouvelle Star - Les dessous du prime
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La nouvelle star saison 6 :: Archives :: Les nouvelles :: Les nouvelles-
Sauter vers: